Les diamants les plus rares sont rouges !

Les diamants rouges sont apparus sur le marché en 1987. Et depuis, seule une vingtaine de diamants a été certifiée comme véritablement rouges par le GIA (Gemological Institute of America). Les plus rares sont d’un rouge intense.

On trouve des diamants rouges au Brésil, en Tanzanie et en Russie, mais le gisement le plus célèbre se situe à Argyle, en Australie. Plus de 90 % de la production mondiale de diamants rouges et roses y sont extraits. Les experts prévoient l’épuisement de la mine avant 2020.

La mine d'Argyle, Australie
La mine d’Argyle, Australie

Composés de carbone, les diamants se forment à 150 km de profondeur, dans des conditions extrêmes de température et de pression. Puis, grâce à la pression magmatique, les diamants remontent vers la surface de la terre.

La formation de diamant
La formation du diamant

La présence d’atomes, autres que l’atome de carbone, colore les diamants. Par exemple, l’atome de bore donne une couleur bleue au diamant.  Le cas du diamant rouge est différent. Ce ne sont pas les atomes qui lui donnent sa teinte. Une modification de pression, au cours de la cristallisation, provoque des anomalies dans la structure atomique et apporte cette couleur rouge.

Chaque année, la vente de diamants roses à rouges, organisée à l’hôtel Beau-Rivage de Genève, crée l’événement. Les enchères sont silencieuses. Les acheteurs font des offres écrites, dans une enveloppe scellée, et le plus généreux l’emporte. La pierre doit être payée dans les quatre jours.

Hôtel Beau-Rivage, Genève
Hôtel Beau-Rivage, Genève

En 2014, Rio Tinto, le groupe minier anglo-australien, a mis en vente 4 diamants rouges dont l’Argyle Cardinal de 1.21 carat alors que la plupart des pierres extraites ne pèsent pas plus de 0.50 carat.  Les diamants rouges se vendent généralement entre 1 et 2 millions de dollars par carat. Mais pour les plus beaux d’entre eux, le prix peut atteindre les 5 millions au carat.

Les 4 diamants rouges de la vente dont l'"Argyle Cardinal"
Les 4 diamants rouges de la vente dont le plus gros, l’Argyle Cardinal, de taille radiant

Parmi les diamants rouges les plus exceptionnels, citons :

  • Le Moussaieff Red: 5.11 carats, taille troïda. Il est le plus gros diamant rouge connu. Certifié « Fancy red », il a été trouvé au Brésil en 1990 et acheté, en 2001, pour 8 millions de dollars par le joaillier Moussaieff.
Le Moussaieff Red
Le Moussaieff Red
  • L’ Argyle Phoenix: 1.56 carat, taille brillant. Il est le plus gros diamant rouge australien jamais extrait. Il a été vendu plus de 2 millions de dollars (ce qui équivaut à un prix de 6 millions de dollars pour un gramme) en 2013.
L'Argyle Phoenix
L’Argyle Phoenix
  • Le Hancock Red : 0.95 carat, taille brillant. Il s’agit du premier diamant rouge mis aux enchères, en 1987. Le Sultan de Bruneï l’a acheté pour 880 000 dollars soit 926 000 dollars le carat. Provenant du Brésil et certifié « Fancy Purplish Red », il présente quelques éclats violets.
Le Hancock Red
Le Hancock Red
  • Le Rod Red, de taille poire, est, quant à lui, le diamant de la couleur rouge la plus pure et la plus saturée.
Le Rod Red
Le Rod Red

Ces diamants ne sont pas toujours destinés à être montés sur une pièce de joaillerie. S’ils le sont, l’acquisition en tant qu’investissement financier n’est jamais très loin.

L’engouement pour les diamants de couleurs est de plus en plus prégnant. De la part des marchés traditionnels (Australie, États-Unis, Japon et Europe), mais aussi de la part des puissances émergentes telles que l’Inde et la Chine.

© Rio Tinto

© Reuters

©DR

Partager cet article