Comprendre la qualité d’un diamant: la règle des 4C

La qualité d’un diamant s’évalue selon l’harmonie de 4 critères, que l’on appelle les 4C, définis par le GIA (Gemological Institute of America) dans les années 50.

LE CARAT

Unité de masse des gemmes : 1 carat = 0.20 gramme.

Pour les diamants de taille brillant (ronde), il y a une correspondance entre le carat et le diamètre de la pierre. Par exemple, un diamant rond d’1 carat mesure 6.5mm de diamètre.

diamond-sizes

LA COULEUR

En joaillerie, les diamants utilisés sont gradés sur une échelle allant de la couleur D (Blanc exceptionnel + ) à la couleur H (Blanc). De la couleur I à Z, le diamant sera d’un blanc nuancé jusqu’à très teinté.

_virginie_david_les4ccolor

LA PURETÉ (Clarity en anglais)

Il s’agit du nombre, de la grosseur et de la position des inclusions dans la pierre. Les inclusions peuvent être solides, liquides, ou gazeuses. La pureté s’observe avec une loupe de grossissement 10 fois.
FL/IF: absence d’inclusions
VVS1 & VVS2 : très, très petite(s) inclusion(s) invisible(s) à l’œil nu et très difficilement visibles à la loupe
VS1 & VS2: très petite(s) inclusion(s) invisible(s ) à l’œil nu et difficilement visibles à la loupe
SI1 & SI2: petite(s) inclusion(s) invisible(s) à l’œil nu et facilement visibles à la loupe
I1, I2 & I3: inclusion(s) visible(s) à l’œil nu

_virginie_david_les4c

LA TAILLE (Cut en anglais)

C’est à dire la forme de la pierre.

Les tailles principales

 

Les 4C sont la référence internationale commune à tous les acteurs de la joaillerie.

Et au-delà de ces critères, l’émotion que procure un diamant en le regardant est tout aussi importante.

 

Partager cet article

La taille marquise ou le sourire de la marquise de Pompadour

Il existe une dizaine de façons de tailler le diamant. La taille marquise se caractérise par 55 facettes. De forme allongée aux pointes effilées, le centre du diamant est ainsi particulièrement lumineux.

 

Les tailles principales
Les tailles principales

 

La taille marquise
La taille marquise

 

L’histoire de la taille marquise remonte au 18ème siècle. Selon la légende, Louis XV (1710-1774) demanda à ses joailliers de tailler un diamant en s’inspirant du sourire de sa favorite, Jeanne-Antoinette Poisson, la marquise de Pompadour.

boucher_marquise_de_pompadour_1756_detail
Détail – Portrait de la marquise de Pompadour par François Boucher, 1756

Le nom fait référence à la marquise, rang de noblesse entre un duc et un comte. A la cour, les courtisans portaient un diamant de taille marquise afin de montrer leur rang.

Bague avec un diamant taille marquise de 16.37 carats, Graff
Bague avec un diamant taille marquise de 16.37 carats, Graff

 

Cette forme de diamant est aussi appelée navette car la forme évoque un petit bateau.

 

© D.R.

© Graff

Partager cet article

Une histoire de perles de culture

La perle de culture n’est pas une imitation de la perle fine mais bien une production animale provoquée par intervention humaine.

Les premiers essais de culture de la perle datent du 13ème siècle en Chine où des statuettes de Bouddha étaient introduites comme noyau dans les huîtres. Au 18ème siècle, le naturaliste suédois Carl von Linné entreprit des essais, mais ce sont les Japonais To Kichi Nishikawa, Tatsuhei Mise et surtout Kokichi Mikimoto qui réussissent à mettre au point la technique il y a plus d’un siècle, vers 1895.

Kokichi Mikimoto
Kokichi Mikimoto

Les perles de culture japonaises sont de type Akoya. Elles sont obtenues par introduction d’un noyau de nacre dans des huîtres de mer (Pinctada fucata et Pinctada martensi), et font entre 2 et 9 mm de diamètre. Leurs couleurs varient du blanc, crème, champagne, rose, lavande, au doré ou encore argenté.

Les fermes perlières  existent en mer et en eau douce. Parmi les plus remarquables se trouvent celles en mer de Chine, dans la baie de Sasebo à l’Ouest du Japon.

Baie de Sasebo, Japon
Baie de Sasebo, Japon

 

Perles de culture, Sasebo, Japon
Perles de culture, Sasebo, Japon

 

Plusieurs critères permettent d’évaluer la beauté d’une perle de culture :

  • La qualité de la nacre
  • Le lustre, soit le reflet brillant à la surface de la perle.
  • L’orient, soit l’iridescence semblant se déplacer lorsque l’on fait tourner la perle.
  • La subtilité de la teinte, d’une tonalité chaude comme le rose et jaune ou froide comme le bleu ou l’argent. Ainsi que l’homogénéité des couleurs sur une parure.
  • La surface lisse
  • La taille exprimée en grain (1 grain = 0.05gr)
  • La forme, de sphérique à baroque

Longtemps monopolisée par le Japon, la perliculture se développe aujourd’hui très fortement en Chine mais aussi en Australie pour les perles blanches. La Polynésie française reste le 1er producteur de perles noires mais l’activité se développe aux Philippines, en Indonésie et en Thaïlande.

Perles noires, Polynésie
Perles noires, Polynésie

Les perles de culture représentent 90% du marché.

La perle vient au troisième rang de la joaillerie, après le diamant et l’or. Les principaux consommateurs se trouvent au Japon, en Chine et aux États-Unis d’Amérique.

Au Japon, la perle a tout autant de valeur que le diamant.

Aujourd’hui, loin d’une image surannée, les bijoux montés de perles respirent l’air du temps. Les collections du joaillier-perlier Tasaki en sont l’exemple parfait.

Tasaki
Tasaki

 

Crédits photos :

©Mikimoto

©Virginie David

©Aucoeurduvoyage

©Tasaki

Partager cet article

Back to school! A L’École Van Cleef & Arpels

backtoschool-test-sept-fr-1300x410
 virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid
Vive la rentrée !
Du 5 au 28 septembre, l’ÉCOLE Van Cleef & Arpels propose 9 nouveaux cours inédits de 2 ou 3 heures au tarif unique de 100€.
– Introduction à la gemmologie
– Le diamant, une exception gemmologique
– Pratique des techniques joaillières
– Pratique de la laque japonaise Urushi
– Initiation au sertissage : de L’École à l’exposition
– Le gouaché des pierres
– Jeux de bijoux
– Histoires & Bijoux : de l’École au Musée
– Le bijou Art Nouveau : de l’École au Musée
 virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid
Pour consulter le programme complet et réserver, c’est ICI.
 virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid
_Virginie_david_ecolevancleefarpelsIMG_8138-1024x655
_Virginie_david_cours-de-laque-japonaise-urushi-ecole-van-cleef-arpels
_Virginie_David_ecolevancleefarpels
 virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid virginiedavid

Qu’est-ce que l’ÉCOLE Van Cleef & Arpels?

Créée en 2012, l’ÉCOLE Van Cleef & Arpels a pour mission de faire connaître les métiers d’art de la joaillerie et de l’horlogerie à un public français et international. Il s’agit de la seule école de ce genre au monde.

L’ÉCOLE propose des cours d’initiation et d’expérimentation à la carte, en français ou en anglais, à tous ceux qui souhaitent devenir des amateurs éclairés. Gemmologie, Histoire de l’Art, Savoir-Faire: les élèves s’inscrivent à un ou plusieurs cours, selon leur choix.

Une équipe composée de deux professeurs anime chaque cours. Le cours découverte Premiers pas dans la Joaillerie dure 2h30 et regroupe 25 élèves. Tous les autres cours durent 4h et regroupent 12 élèves.

31 rue Danielle Casanova, 75001 Paris.

© l’ÉCOLE Van Cleef & Arpels

Partager cet article

Les diamants les plus rares sont rouges !

Les diamants rouges sont apparus sur le marché en 1987. Et depuis, seule une vingtaine de diamants a été certifiée comme véritablement rouges par le GIA (Gemological Institute of America). Les plus rares sont d’un rouge intense.

On trouve des diamants rouges au Brésil, en Tanzanie et en Russie, mais le gisement le plus célèbre se situe à Argyle, en Australie. Plus de 90 % de la production mondiale de diamants rouges et roses y sont extraits. Les experts prévoient l’épuisement de la mine avant 2020.

La mine d'Argyle, Australie
La mine d’Argyle, Australie

Composés de carbone, les diamants se forment à 150 km de profondeur, dans des conditions extrêmes de température et de pression. Puis, grâce à la pression magmatique, les diamants remontent vers la surface de la terre.

La formation de diamant
La formation du diamant

La présence d’atomes, autres que l’atome de carbone, colore les diamants. Par exemple, l’atome de bore donne une couleur bleue au diamant.  Le cas du diamant rouge est différent. Ce ne sont pas les atomes qui lui donnent sa teinte. Une modification de pression, au cours de la cristallisation, provoque des anomalies dans la structure atomique et apporte cette couleur rouge.

Chaque année, la vente de diamants roses à rouges, organisée à l’hôtel Beau-Rivage de Genève, crée l’événement. Les enchères sont silencieuses. Les acheteurs font des offres écrites, dans une enveloppe scellée, et le plus généreux l’emporte. La pierre doit être payée dans les quatre jours.

Hôtel Beau-Rivage, Genève
Hôtel Beau-Rivage, Genève

En 2014, Rio Tinto, le groupe minier anglo-australien, a mis en vente 4 diamants rouges dont l’Argyle Cardinal de 1.21 carat alors que la plupart des pierres extraites ne pèsent pas plus de 0.50 carat.  Les diamants rouges se vendent généralement entre 1 et 2 millions de dollars par carat. Mais pour les plus beaux d’entre eux, le prix peut atteindre les 5 millions au carat.

Les 4 diamants rouges de la vente dont l'"Argyle Cardinal"
Les 4 diamants rouges de la vente dont le plus gros, l’Argyle Cardinal, de taille radiant

Parmi les diamants rouges les plus exceptionnels, citons :

  • Le Moussaieff Red: 5.11 carats, taille troïda. Il est le plus gros diamant rouge connu. Certifié « Fancy red », il a été trouvé au Brésil en 1990 et acheté, en 2001, pour 8 millions de dollars par le joaillier Moussaieff.
Le Moussaieff Red
Le Moussaieff Red
  • L’ Argyle Phoenix: 1.56 carat, taille brillant. Il est le plus gros diamant rouge australien jamais extrait. Il a été vendu plus de 2 millions de dollars (ce qui équivaut à un prix de 6 millions de dollars pour un gramme) en 2013.
L'Argyle Phoenix
L’Argyle Phoenix
  • Le Hancock Red : 0.95 carat, taille brillant. Il s’agit du premier diamant rouge mis aux enchères, en 1987. Le Sultan de Bruneï l’a acheté pour 880 000 dollars soit 926 000 dollars le carat. Provenant du Brésil et certifié « Fancy Purplish Red », il présente quelques éclats violets.
Le Hancock Red
Le Hancock Red
  • Le Rod Red, de taille poire, est, quant à lui, le diamant de la couleur rouge la plus pure et la plus saturée.
Le Rod Red
Le Rod Red

Ces diamants ne sont pas toujours destinés à être montés sur une pièce de joaillerie. S’ils le sont, l’acquisition en tant qu’investissement financier n’est jamais très loin.

L’engouement pour les diamants de couleurs est de plus en plus prégnant. De la part des marchés traditionnels (Australie, États-Unis, Japon et Europe), mais aussi de la part des puissances émergentes telles que l’Inde et la Chine.

© Rio Tinto

© Reuters

©DR

Partager cet article

VIDÉO – Les émeraudes: Minéralogie, Gemmologie, Joaillerie

Les émeraudes : Minéralogie, Gemmologie, Joaillerie

Cristaux d'émeraudes ©MNHN – François Farges
Bruts d’émeraudes ©MNHN – François Farges

Découvrez une nouvelle vidéo de L’ÉCOLE Van Cleef & Arpels pour approfondir vos connaissances, aiguiser votre curiosité et « Aller plus loin » au sujet des émeraudes. En partenariat avec le Museum national d’Histoire naturelle et tournée au sein de la Galerie de Minéralogie de Paris.

Cliquez ICI pour voir la vidéo

 

 

Partager cet article

L’exposition Van Cleef & Arpels: The Art and Science of Gems

Jusqu’au 14 août 2016, le ArtScience Museum de Singapour accueille l’exposition Van Cleef & Arpels: The Art and Science of Gems.

_Virginie_David_c Van Cleef & Arpels. Photography by Edward Hendricks
Van Cleef & Arpels: The Art and Science of Gems

Imaginé en partenariat avec le Museum national d’Histoire naturelle, le parcours de la visite est conçu autour d’une double scénographie, comme une conversation entre gemmologie et joaillerie.

250 gemmes et minéraux sont exposés pour comprendre la naissance de la Terre et les mécanismes géologiques permettant la formation des minéraux.

Émeraude, pyrite et calcite provenant de Colombie
Émeraude, pyrite et calcite provenant de Colombie
Cristaux de diamants, Premier Mine, Afrique du Sud
Cristaux de diamants de la mine Premier en Afrique du Sud
Rubellite provenant de Californie, États-Unis
Rubellite provenant de Californie, États-Unis

En parallèle, pour rendre hommage au savoir-faire exceptionnel de l’homme, plus de 450 pièces de joaillerie sont présentées autour des thèmes fidèles à l’esprit de la Maison  comme la couture, la nature luxuriante ou bien encore les ballerines et les fées.

van_cleef__arpels_yellow_diamond_bird_clip_and_pendant.jpg__2160x0_q90_crop-scale_subsampling-2_upscale-false
Broche et pendentif en or, émeraudes, saphirs, diamants, diamants jaunes et un diamant jaune taille briolette de 96.62-carats, 1971-1972. Collection Van Cleef & Arpels
van-cleef-and-arpels-singapore-exhibition-4
Clip Danseuse espagnole en platine, or, rubis, émeraudes et diamants, 1941. Collection Van Cleef & Arpels
van-cleef-and-arpels-singapore-exhibition-2
Collier Zip transformable en bracelet en platine, or, rubis, diamants, 1954. Collection Van Cleef & Arpels

Plus d’information sur le site dédié à l’exposition : http://artscienceofgems.vancleefarpels.com/#/exhibition

Edward Hendricks © Van Cleef & Arpels
Patrick Gries © Van Cleef & Arpels
© MNHN – François Farges
Partager cet article

La bague « Nœud d’amour »

En or 18k ou en argent, la bague « Nœud d’amour » est liée à la tradition maritime et l’histoire de la région Nord-Pas-de-Calais. Aux XVIIIème et XIXème siècles, les bijoux des communautés de matelots et de pêcheurs sont un motif de fierté et un signe de richesse.

Bagues "Nœud d'amour"
Bagues « Nœud d’amour »
Femme calaisienne portant la bague traditionnelle "Nœud d'amour"
Femme calaisienne portant la bague traditionnelle « Nœud d’amour »

Appelé aussi bague boulonnaise, l’anneau est orné d’un nœud à boucles entrelacées en fil torsadé. Le dessin rappelle la passementerie. Les boucles relient d’autres éléments décoratifs comme des petites boules.
Le motif « Nœud d’amour » imite les lacets confectionnés au Moyen-Âge pour les femmes et échangés entre amants. Ainsi, la bague devient un bijou sentimental ou de fiançailles.

Bague "Nœud d'amour"
Bague « Nœud d’amour »

Riche en symboles, la bague se fabrique en trois tailles : la plus petite est celle de la fiancée, la moyenne celle de la jeune femme et la plus grosse celle des femmes « d’âge mûr ». Enfin, les 9 demi-sphères de tailles différentes symbolisent les mois de grossesse.
De nos jours, la tradition de ce bijou perdure dans le Nord de la France.

© D.R.

©Bijoux régionaux

Partager cet article

Les gemmes des Joyaux de la Couronne sont désormais exposées au Musée de Minéralogie MINES ParisTech

Le Musée de Minéralogie MINES ParisTech expose désormais en permanence les topazes roses, améthystes et émeraudes des Joyaux de la Couronne de France acquises en 1887. Les nouvelles vitrines consacrées à ces gemmes historiques proviennent des parures de l’Impératrice Marie-Louise et de la Couronne Impériale de Napoléon III.

Musée de Minéralogie MINES ParisTech
Musée de Minéralogie MINES ParisTech

Joyaux extraordinaires, conservés depuis presque 130 ans dans les archives du musée, permettent aujourd’hui au grand public de découvrir l’histoire sous un angle différent.
Parmi les 150 gemmes présentées, citons les plus remarquables :
– La série d’émeraudes : De deux tailles différentes, elles ont été serties sur la Couronne de Sacre de Napoléon III en 1855.

La série d'émeraudes
La série d’émeraudes

– Le collier de boules d’émeraudes : Intégrant la collection des Joyaux de la Couronne entre l’inventaire de 1791 et celui de 1811, ces pierres précieuses proviendraient des saisies révolutionnaires. La dimension des boules est rare et contribue à leur caractère exceptionnel.

Le collier de boules d'émeraudes
Le collier de boules d’émeraudes

– La série d’améthystes : Rares au XIXe siècle, les améthystes proviennent d’une parure confectionnée par François-Regnault Nitot pour l’Impératrice Marie-Louise. Louis XVIII les conserve ensuite desserties dans les Joyaux de la Couronne.

La série d’améthystes
La série d’améthystes

– La série de topazes roses : Napoléon Ier achète ces pierres fines pour créer la parure de « Rubis du Brésil » de l’Impératrice Marie-Louise.

La série de topazes roses
La série de topazes roses
Grande Parure de Topazes roses de l'Impératrice Marie-Louise
Grande Parure de Topazes roses de l’Impératrice Marie-Louise

Ces gemmes d’une valeur inestimable proviennent des gisements les plus réputés : de Muzo en Colombie pour les émeraudes, de Minas Gerais au Brésil pour les topazes roses et enfin, des exploitations sibériennes pour les améthystes.
Par ailleurs, la visite de l’exposition permet de découvrir un lieu caché de Paris datant de 1783. En effet, l’entrée du musée se trouve au sein même de l’École des mines de Paris.

Musée de Minéralogie MINES ParisTech
Musée de Minéralogie MINES ParisTech

 

Musée de Minéralogie
60 boulevard Saint Michel, 75006 Paris
Ouvert :
Mardi – vendredi : 13h30 – 18h
Samedi: 10h – 12h30 et 14h – 17h

 

© mines parisTech

© mines parisTech – A. Stenger

© mnhn

Partager cet article

Quelle est votre pierre de naissance ?

Depuis plusieurs siècles, les pierres précieuses sont associées aux signes du zodiaque puis aux 12 mois du calendrier. Les pierres sont considérées comme des talismans ou amulettes aux diverses vertus. En 1912, la liste des pierres de naissance est établie par l’Association nationale américaine des bijoutiers « Jewelers of America ».

Tableau des pierres de naissance
Tableau des pierres de naissance

– Janvier : le Grenat
Le grenat est symbole de loyauté et d’engagement. On lui confère de nombreuses vertus. Il serait protecteur et apporterait la prospérité. C’est également la pierre des amoureux. Il réveillerait les passions.
– Février : l’Améthyste
On la nomme la Pierre des évêques. Elle relierait l’humain au Divin et serait synonyme d’énergie positive. Dans l’Antiquité, on croyait qu’elle prévenait de l’ivresse. Il était fréquent de boire dans des verres en améthyste pour ne pas s’enivrer.
– Mars : l’Aigue-Marine
L’aigue-marine est la pierre des marins. Elle protègerait des dangers des voyages en mer. Par sa couleur, elle aurait des vertus purificatrices. On dit aussi qu’elle inspirerait et protègerait les amoureux.
– Avril : le Diamant
Le diamant est symbole d’amour éternel, de pureté et de stabilité… Le nom du diamant vient du grec adamas, qui signifie invincible. Au Moyen Age, à la Cour, il n’était pas rare d’ingérer de la poudre de diamant pour se soigner … Mais ce remède provoquait des troubles bien pires que les maux.
– Mai : l’Émeraude
On attribue à cette pierre précieuse des vertus apaisantes. Elle renforcerait l’Amour et favoriserait les liens d’amitié.
– Juin : la Perle
La perle est liée au féminin. On l’associe à Vénus, à la sensualité, et à la beauté parfaite.
– Juillet : le Rubis
La couleur rouge du rubis annonce l’amour et la volupté. C’est une pierre qui aurait des vertus protectrices et curatives. Elle symbolise également le courage.
– Août : le Péridot
Le péridot est le symbole de la protection, particulièrement lors des voyages. On lui confère aussi des vertus curatives : les Égyptiens se soignaient avec cette pierre. On dit que le péridot éloignerait également les chagrins d’amours et le mauvais œil.
– Septembre : le Saphir
Le saphir et les saphirs de couleurs sont souvent associés à la fidélité. C’est pourquoi, le saphir est souvent serti sur des bagues de fiançailles. Il est également symbole de pureté, de sagesse et d’immortalité.
– Octobre : l’Opale
L’opale offre un jeu de couleurs presque magique. Cette pierre serait un porte-bonheur, et son opalescence serait le reflet de l’humeur de son possesseur. Les pierres d’opales seraient porteuses d’espoir et de protection.
– Novembre : la Citrine
La citrine est symbole de prospérité et de gloire. Les marchands l’affectionnaient particulièrement. Elle serait source de joie et favoriserait la concentration.
– Décembre : la Topaze
La topaze est considérée comme une Pierre sainte, étant l’une des douze pierres ayant permis la construction de Jérusalem. Symbole de loyauté, offrir une topaze serait la garantie d’une amitié éternelle. Elle apporterait aussi la sérénité.

©D.R.

Partager cet article