Quelle est l’origine de la bague de fiançailles?

Les fiançailles, du latin confiare signifiant « confier à », sont la promesse solennelle et mutuelle de mariage. Une bague de fiançailles symbolise souvent cet engagement.

La première bague de fiançailles remonte à l’Antiquité mais elle n’était qu’un simple anneau de fer au motif de fede (ou bague de foi). Deux mains se serrent signifiant le marché conclu entre deux familles. Une dot était définie par les pères des futurs époux et le jeune homme donnait des arrhes à sa promise sous la forme de pièces d’or ou d’argent et d’un anneau de fer, symbole du consentement mutuel et de cycle éternel.

Bague Fede
Bague Fede

Il faut attendre le XVème siècle pour que la bague soit sertie. En 1477, l’archiduc Maximilien d’Autriche offre une bague de fiançailles en diamant à sa future épouse Marie de Bourgogne. Dès lors, la tradition s’établit.

Le mariage de Maximiien d'Autriche et de Marie de Bourgogne par Jordaens, 1634-1635
Le mariage de Maximiien d’Autriche et de Marie de Bourgogne par Jordaens, 1634-1635

Au XVIIème et XVIIIème, les modèles se diversifient et les pierres précieuses de couleurs ornent les bagues des futures mariées.

C’est véritablement à partir de la seconde moitié du XIXème siècle, avec l’essor de la bourgeoisie, que la bague de fiançailles devient un symbole romantique et de statut social.

En 1947, De Beers révèle son slogan devenu emblématique : « A Diamond is Forever ». Le diamant serti sur une bague de fiançailles devient le symbole de l’amour éternel.

Campagne publicitaire "A diamond is forever", De Beers, 1947
Campagne publicitaire « A diamond is forever », De Beers, 1947

Trois bagues de fiançailles célèbres:

_Virginie_David_Joaillerie_kate-middleton
La bague de fiançailles de Kate Middleton, sertie d’un saphir de 18 carats et de 14 diamants.
_Virginie_David_Joaillerie_Elisabeth Taylor
Le diamant Krupp d’Elizabeth Taylor
_Virginie_David_Joaillerie_Kim Kardashian
La bague de fiançailles de Kim Kardashian, sertie d’un diamant de 15 carats

© De Beers

© D.R.

Partager cet article